Menu

Septembre 2020
Bruxelles 2e edition

Matrimoine, n. m. : Bien matériel ou immatériel ayant une importance artistique ou historique hérité des femmes.

À propos

Qui sommes-nous ?

Si les Journées du Patrimoine existent depuis des décennies, les Journées du Matrimoine manquaient à l’appel en Belgique. Initiées à Paris il y a 5 ans, les Journées du Matrimoine se diffusent en France… et dorénavant à Bruxelles pour la deuxième année consécutive.

A l’initiative de la plateforme L’architecture qui dégenre et de l’asbl L’Ilot – Sortir du sans-abrisme, les Journées du Matrimoine se dérouleront à Bruxelles les 25, 26 et 27 septembre 2020.


Apolline Vranken – Organisation & programmation

Dès 2014, Apolline Vranken s’investit au Cercle Féministe de l’ULB et se passionne pour les questions de rapport de genre dans l’espace et d’égalité urbaine. Elle investigue ces thématiques dans son travail de fin d’études « Des béguinages à l’architecture féministe. Comment interroger et subvertir les rapports de genre matérialisés dans l’habitat ? », publié par l’Université des Femmes en 2018. Diplômée en architecture à l’ULB en 2017, Apolline intègre pendant un an l’équipe rédactionnelle de la revue A+ Architecture in Belgium. Aujourd’hui, elle travaille comme architecte au sein du bureau Urban Platform et comme chargée de projets pour l’asbl L’Ilot-Sortir du sans-abrisme. Avec sa plateforme L’architecture qui dégenre, elle est également à l’initiative de l’édition belge des Journées du Matrimoine.

Anaïs Pereira – Organisation & programmation

Diplômée en architecture à l’ULB en 2017 et passionnée de restauration de patrimoine, Anaïs Pereira aime le chantier et les techniques de construction traditionnelles. Elle s’est formée aux matériaux comme la chaux et la pierre et s’est spécialisée en terre crue. Elle travaille aujourd’hui au sein du CERAA asbl, prodiguant du conseil et accompagnant les professionnels dans le domaine de la construction et de la rénovation durable. Depuis 2019, Anaïs est en charge de la programmation de l’édition belge des Journées du Matrimoine.

Objectifs

Les Journées du Matrimoine mettent en lumière d’une part l’héritage matrimonial bruxellois historique – architectural, sculptural, urbanistique, social. D’autre part, les Journées sont aussi l’occasion de découvrir le patrimoine actuel – artistique, politique et féministe.

Au-delà de la découverte du matrimoine bruxellois parfois, voire souvent, éclipsé, la question fondamentale de l’accès à la propriété pour les femmes et aux professions liées est transversalement soulevée lors d’ateliers menés par des expertes et tout au long des visites conduites par des professionnelles de terrain.

L’ensemble du programme permet ainsi de rendre compte de la participation des femmes dans les multiples corps de métiers liés au matrimoine.

Activités et outils

À la recherche d’une activité pour votre association et votre équipe ?

L’architecture qui dégenre propose plusieurs formats de visites guidées adaptés à vos envies et vos besoins.

info@matrimonydays.be

À la recherche de conseils pour penser l’espace public/votre lieu de travail/votre lieu de vie de façon égalitaire ?

L’architecture qui dégenre développe son expertise en la matière depuis 2016 et peut vous accompagner dans le dessin et la construction de vos projets.

info@matrimonydays.be

Presse

Contact

press@matrimonydays.be

Dossier de presse

Dossier de presse 2020 (.pdf)

Logos

Logo en couleur

Logo en noir et blanc

Logo en négatif

Archives

Revue de presse 2019 (.pdf)
Rapport d’activités 2019 (.pdf)

Publications

Des béguinages à l’architecture féministe. Comment interroger et subvertir les rapports de genre matérialisés dans l’habitat ?, Université des Femmes, Bruxelles, 2018. Mémoire de fin d’études sous la direction de Christine Schaut

  • Première mention du jury du Prix du mémoire de la Faculté d’architecture
  • Premier Prix de l’Université des Femmes pour un mémoire dans le domaine des études féministes

« Simone Kroll », The Bloomsbury Global Encyclopedia of Women in Architecture, Brown Lori et Burns Karen (éd.), Bloomsbury, Londres, 2021.

« Tussen Ruimte », The Bloomsbury Global Encyclopedia of Women in Architecture, Brown Lori et Burns Karen (éd.), Bloomsbury, Londres, 2021.

« Arsenal, du hall industriel à la rue conviviale », ACROSS – 8 OFFICES, 8 OBJECTS, 8 PROJECTS, Le Grelle Roxane (éd.), BOZAR, A+, VAi, Faculté d’Architecture ULiège, Bruxelles, 2018, 74-75.

« Des béguinages à l’architecture féministe », Chronique féministe, 2018, n°122, 43-44.

« De l’importance du chemin » (en collaboration avec Lisa De Visscher), A+, 2018, n°275, 49-51.

« Autorité et autodérision », A+, 2018, n°272, 30-32.

« Un scophile inavoué », A+, 2018, n°272, 90-91.

« House O », A+, 2018, n°272, 92.

« Lolo Ferrari », A+, 2018, n°272, 93.

© Louis Van Ginneken

L'architecture qui dégenre
L'Ilot
Université Libre de Belgique
Université Catholique de Louvain
La Ville de Bruxelles
ARBA-ESA
Théâtre National
A+ Architecture in Belgium
Les Brigittines